La sélection de podcasts d’Elise Corner

Etant une fille écolo et qui n’a pas de voiture sportive, j’ai pris l’habitude d’aller au boulot à pieds, ce qui me prend environ 1h par jour. Et comme j’ai du mal à ne rien faire, je me suis mise à écouter des podcasts pour passer le temps.

Avant d’aller plus loin, je vais quand même m’arrêter sur ce qu’est un podcasts. En discutant avec mon entourage, je me suis rendue compte que beaucoup de gens, et notamment/étonnamment les -25 ans ne savaient pas ce qu’était un podcast.

Pour la faire courte, c’est un format audio qui est apparu en même temps que les iPods (d’où le nom de Podcast) et qui permet de créer du contenu audio sous forme de chaîne ou de flux RSS auquel l’auditeur peut s’abonner. A chaque publication d’un nouveau contenu, le fichier se télécharge dans l’application podcast du téléphone/ iPod et l’auditeur peut l’écouter à tout moment. C’est un format très prisé des émissions de radio, mais de plus en plus d’indépendants créent également leurs propres podcast.

Pour la petite histoire, mon premier podcast, je l’ai écouté quand j’étais à la fac, en cours d’anglais. On devait préparer une retranscription complète d’une discussion spontanée (type discussion à la radio donc pas lue ni jouée) et essayer d’en tirer un maximum d’expressions typiques anglaises comme « it’s training cats and dogs » ou « to kill two birds with one stone« . Et l’un des formats de discussion conseillés était une émission de radio appelée Women’s Hour qui passait sur la BBC Radio 4. Comme son nom l’indique c’était une émission animée par une femme et qui interviewait d’autres femmes sur des sujets essentiellement féminins et féministes. Mais c’était intéressant et, vous le verrez, j’en ai gardé quelques traces.

Bref, assez parlé de moi, je voudrais maintenant partager avec vous la liste de podcasts auxquels je suis abonnée:

  1. Europe 1 – Hondelatte Raconte (30min)

Hondelatte-raconte-Europe-1Ah… quoi de plus relaxant que d’écouter l’histoire de Issei Sagawa, le cannibale japonais ou encore Jeanne Weber, l’ogresse de la Goutte d’or… Vous connaissez tous probablement Christophe Hondelatte, ce journaliste passionné de criminologie qui animait Faites entrer l’accusé. Eh bien maintenant, il anime une émission sur Europe 1 où il passe une demi-heure à vous raconter des affaires de meurtres et autres joyeusetés, le tout avec les voix et les accents, s’il vous plaît! Attention : âmes sensibles s’abstenir!

2. Transfert (30min)

Ce podcast est animé par Charlotte Pudlowski, journaliste chez Slate.fr

Transfert-SlateIl raconte les gens, vos voisins, vos collègues, parfois votre famille. Il raconte leurs histoires souvent atypiques, parfois dérangeantes, tristes ou joyeuses… Il raconte leurs combats, pour la survie, pour leurs proches. Il parle d’arnaque, de mensonge, d’amour, de confiance, de sexualité, de souvenirs et bien souvent on plonge au coeur de la psychologie de ces personnes qui se confient, un peu comme sur un divan.

Le premier épisode, par exemple, c’est un homme « normal », Hugo, qui raconte comment il s’est mis à épier ses voisins, jusqu’à s’inviter chez eux, et même essayer d’assister à leur mariage. Il analyse et décortique tout ce processus qui l’a emmené dans cette fascination complètement malsaine pour ce couple, Stef et Jo, qui aurait pu être vous et moi. Ou bien sommes-nous plutôt des « Hugo »…?

3. Super Héros (10min)

superheros-podcast-saison-2Ce podcast est un peu similaire au précédent mais il s’organise différemment. Pour le moment, seuls deux saisons ont été diffusées. Ces saisons raconte chacune, en plusieurs épisodes, l’histoire d’une personne qui a vécu une ou plusieurs expériences extraordinaires. Vous pourrez donc écouter l’histoire familiale d’Hélène ou l’expérience de la guerre de Paul, chacune en une dizaine d’épisodes de 8 à 10min

4. Les Gentilshommes (30min)

J’ai découvert ce podcast assez récemment, quand j’étais à court de nouveau épisodes dans tous les autres.

les-gentilshommesCe podcast, c’est en fait trois copains trentenaires qui discutent pendant 30min des relations homme-femme avec une amie à eux. Chaque émission à un sujet différent, allant de la séduction à la friend zone en passant par les rencontres virtuelles, la jalousie, la fidélité ou encore les relations à distance. Ce qui est intéressant c’est surtout les différences de point de vue et la curiosité de ces trois hommes pour comprendre la gente féminine. Parfois un peu cliché, tous ont tout de même beaucoup d’humour, ce qui permet de passer 30min avec le sourire

5. La Poudre (1h)

J’ai commencé à écouter ce podcast aujourd’hui, alors que j’avais 7h de voiture dans la journée. C’est aussi ce qui m’a inspirée ce sujet de post.

v_KtlIdtLa Poudre c’est une journaliste, Lauren Bastide, qui passe 1h en compagnie d’une femme artiste, activiste, politique, féministe ou tout à la fois. Et c’est là où je disais qu’il me restait des traces de ce premier podcast féminin, Women’s Hour. Celui-ci aussi parle essentiellement de femmes, avec des femmes.

Généralement l’interview brosse un portrait de l’invitée, de son enfance à aujourd’hui, de  son parcours, comment elle s’est construite. Et on se rend compte que beaucoup d’entre elles ont souffert, à un moment ou un autre de préjugés sexistes ou d’un handicap lié à leur condition de femme. C’est un sujet qui me touche beaucoup. Je travaille dans un milieu essentiellement masculin où les commentaires sexistes vont bon train, où on me réduit souvent à mon physique et où je dois redoubler d’efforts pour être crédible parce que, tu comprends, si c’est une fille qui dit ça, c’est que ça doit pas être vrai… Sans parler des réunions où je dois parler plus fort que tout le monde, au risque qu’on ne prête même pas attention au fait que je suis en train d’essayer de dire quelque chose…

Donc rien que pour m’aider à me sentir moins seul, merci La Poudre!

Ce n’est que ma sélection du moment, mais il y en a une « foultitude » d’autres allant du cinéma, au sport, en passant par l’histoire, les nouvelles technologie, la musique la littérature et j’en passe. Vous pourrez même en trouver pour apprendre une langue étrangère. Dans le métro, en voiture, à la maison… toutes les occasions sont bonnes pour se cultiver un peu!